Bonnes pratiques


Tous les partenaires identifieront et décriront (en moyenne) 2 bonnes pratiques dans le domaine du développement rural et/ou de l’information géographique. Cependant, seulement certaines d’entre elles seront observées sur le terrain durant des visites d’études spécifiques. 5 visites auront lieu au total durant toute la durée du projet :

1. France – Région Midi-Pyrénées


a) Le programme « SOHO SOLO » pour permettre le télétravail et l’accueil de politiques dans les zones rurales
Le programme SOHO SOLO constitue une réponse adéquate à des problèmes tels que :
  • Comment attirer de nouveaux habitants dans les régions rurales en tirant profit du souhait des citadins de s’installer à la campagne
  • Comment motiver les touristes à emménager dans une zone rurale qu’ils ont visitée et télétravailler grâce aux TIC.
  • Comment motiver les municipalités à appliquer des pratiques d’accueil pour faciliter l’intégration des nouveaux arrivants.
La bonne pratique SOHO SOLO peut être décrite comme ci-dessous :
  • Promouvoir les avantages d’un territoire rural sur un géoportail
  • Aider les nouveaux arrivants à s’installer
  • Faire prendre conscience aux élus des villages l’importance de la mise en place de pratiques d’accueil pour les nouveaux habitants
  • Développer un accès à Internet haut débit dans les villages ruraux
  • Organiser un club rassemblant et répondant aux questions et remarques des SOLOs
  • Le département du Gers est l’endroit idéal pour le développement de l’auto-entreprenariat tout en profitant d’une qualité de vie exceptionnelle pour toute la famille.
b) Le projet « GEOWINE » pour promouvoir les vins locaux grâce à la traçabilité géographique et à l’authentification de chaque bouteille

La mondialisation mène souvent à la standardisation, où la nourriture déracinée de son lieu d’origine n’est différenciée que par sa marque de fabrique, de production et de distribution.
Les consommateurs veulent connaître l’origine du produit qu’ils consomment. La géotraçabilité consiste à faire le lien entre coordonnées géographiques et l’information liée à tous les stades des chaînes de production et de distribution. La certification de l’origine géographique des produits permet d’introduire des données factuelles dans le processus de traçabilité, trop souvent déclaratif uniquement.
Le projet Geowine se tient fermement du côté des vignerons et de la promotion durable des vignobles, faisant face à une mondialisation qui standardise et éloigne producteurs et consommateurs.
Geowine est un projet de recherche et développement qui combine géomatique et viticulture, les objectifs étant de mieux lutter contre la contrefaçon et de développer un partenariat entre la recherche et les compagnies qui, ensemble, s’efforcent à développer un nouveau produit innovateur liant géotraçabilité et authentification. Ce développement innovateur est source de nouvelle valeur ajoutée pour les entreprises.
Grâce à ce projet, les consommateurs peuvent être informés sur l’origine géographique et la production des bouteilles de vins qu’ils achètent, sur leur smartphone ou tablette.

2. Lettonie


a) Lursoft – un outil informatif permettant le développement de zones rurales lettones

Prenant en compte la réforme territoriale lettone de 2009, Lursoft a commencé à offrir des services aux municipalités et à leur population dans des tronçons tels que l’adhérence territoriale des municipalités fraîchement établies était prise en compte. 50 services ont été créés. Le bénéfice le plus important a été le gain de business locaux, municipalités et de personnes vivant loin des centres ville.

Les principaux objectifs de cette bonne pratique sont :
  • Faciliter l’accès à l’information pour les personnes morales régionales (très important pour la réalisation d’activités commerciales, et donc pour le transfert de celles-ci aux plus grandes villes)
  • Apporter de l’information statistique aux gouvernements locaux, nécessaire pour la planification des activités commerciales résumées selon les territoires des nouvelles municipalités, exceptées les villes les plus importantes
  • Donner l’accès à de l’information quotidienne aux habitants des municipalités et prévenir la formation d’un « digital gap » localisé.
  • Fournir des bibliothèques publiques avec la possibilité de rendre service aux habitants, qui sont aptes à l’aire digitale.

b) InnoLaPME – Services de support à l’innovation destinés aux PME des zones rurales lettones.

Le projet InnoLaPME a cartographié et rassemblé tous les fournisseurs de support à l’innovation et leurs services dans toute la Lettonie. Le résultat de ce projet est un manuel électronique «L’Innovation en Action » (http://kju.lv/tabula/about.php) diponible gratuitement, qui inclut des politiques d’innovation en Europe et en Lettonie, une base de données de 189 structures de support à l’innovation et leurs services en Lettonie, les succès en coopération des entreprises, ainsi que des recommandations pour améliorer les services de support à l’innovation dans le pays.
Les principaux objectifs de cette bonne pratique sont :
  • Informer sur le système de support à l’innovation en Lettonie et donner accès aux liens des fournisseurs en service de support à l’innovation
  • Analyser les retours de l’entreprise quant au support à l’innovation en Lettonie
  • Rendre publiquement accessible le manuel électronique « L’Innovation en Action », incluant une base de données des structures de support à l’innovation et leurs services
  • Développer des recommandations pour les politiciens de l’innovation Européens et Lettons quant aux améliorations nécessaires.

3. Chypre – Quartier de Larnaca


a) L’Organisation des Producteurs de Fruits et Légumes, Vasiliki Gi, Odou production, commercialisation et promotion des produits dans une zone rurale organisée.

Il y a 10 ans, pendant le processus de production, les agriculteurs devaient voyager individuellement autour de l’île et faire passer leurs produits par différents intermédiaires. Le principal problème de cette situation était les bas prix de vente comparés aux forts coûts de production ainsi qu’au manque de volonté de ces agriculteurs. Un besoin a alors grandi de changer cette situation et de la rendre favorable aux producteurs.
Située dans une petite zone rurale (moins de 200 habitants), l’Organisation des Producteurs de Fruits et Légumes a été créée, rassemblant tous les agriculteurs locaux. L’idée de cette organisation est de leur faire produire leurs propres fruits et légumes et de les vendre à des intermédiaires à moindre coût. Les principaux objectifs de cette bonne pratique sont de baisser les prix, d’améliorer la qualité du processus, de garder la population rurale dans la zone, de développer des opportunités d’emploi et d’exploiter des terres agricoles.

b) L’Association Féminine du Larnaca Rural, promotion des intérêts des femmes dans les territoires ruraux ainsi que du développement de la dextérité des affaires féminines.

Cette bonne pratique a pour but de promouvoir les intérêts des femmes dans les zones rurales, ainsi que de développer la dextérité des femmes dans le travail. A travers la création et l’organisation de nombreux évènements, le but est de développer une individualité des femmes modernes et de développer les capacités de ses membres.
Les principaux objectifs de cette bonne pratique sont la promotion de la dextérité de ses membres dans le commerce, le développement du volontarisme, la participation à des Programmes Européens, à des initiatives communes, à des programmes de lutte contre le déclin social ainsi que des actions mettant en avant l’égalité des sexes.

4. République Tchèque – Région Zatec


a) Visite de la zone de production du houblon (visite de la ville de Zatec, de l’Institut du Houblon, du Musée du Houblon et de quelques villages producteurs de houblon).

Les principaux objectifs de ce projet sont :
  • Revitaliser le cœur historique de Saaz
  • Soutenir le développement d’éléments du business modernes liés aux tourismes domestique et étranger
  • Améliorer les conditions de l’infrastructure des services touristiques des PME
  • Augmenter le nombre de visiteurs autour de la région productrice de houblon Saaz, aussi appelée le Temple de la Bière et du Houblon
  • Créer des conditions pour le développement du tourisme et de l’agrotourisme avec une offre unique pour les touristes nationaux et internationaux.

5. Irelande – West Galway


a) Visite du « Letterfrack Community Campus » incluant la visite d’un « Third Level Furniture College », un complexe de puériculture public, une station radio associative, une bibliothèque et des complexes de loisir publics.

Connemara West Plc est une communauté appartenant à la Compagnie de Développement Rural qui a plus de 500 actionnaires et possède des bureaux à Tullycross et dans le Connemara West Centre, Letterfrack. A l’heure actuelle, la communauté s’occupe de plusieurs activités telles que le « Furniture College », un partenariat éducatif entre le Connemara West et le « Third Level educational Institute Galway-Mayo institute of Technology », avec environ 200 étudiants apprenant le design de meubles et un grand nombre d’installations mises en place.
Une autre activité, la Radio de la Communauté du Connemara, est une station radio qui retransmet dix heures par jour et qui est tenue par 3 membres du personnel employés à temps plein, ainsi que plus de 70 volontaires.
L’objectif fondamental du Connemara West, lorsqu’il fut établit, était de garder la population dans une zone irlandaise très rurale qui faisait et fait toujours face à la menace du dépeuplement sur une période étendue, en apportant des services publics locaux et en créant des opportunités d’emploi.

b) Visite d’ateliers de quelques producteurs impliqués dans le projet de marque
« Made in Galway ».

Des recherches ont été faites par le Comté de Galway afin d’établir le nombre de producteurs alimentaires et d’artisans, et ont indiqué qu’une centaine de producteurs existaient dans chaque secteur, mais qu’il était souvent difficile pour le consommateur local d’être informé de l’endroit où ils se trouvent. Il était alors nécessaire de trouver un outil permettant d’apporter cette information sur les produits locaux aux consommateurs à la fois citoyens du Comté et visiteurs de la région.
Le projet implique d’établir un répertoire en ligne de produits locaux afin de permettre aux consommateurs locaux et aux visiteurs nationaux et internationaux de localiser les biens et services disponibles.
Le principal objectif est de fournir un portail unique qui identifie le large éventail de produits fabriqués dans la région afin que les consommateurs soient mieux informés quant aux choix d’achats possibles. Un autre objectif important est la prise de conscience internationale de Galway comme étant une région productrice d’aliments et de produits artisanaux de qualité.

c) Visite de l’Association du Film de Galway (promotion de Galway comme lieu de production cinématographique).

L’Association du Film de Galway est un groupe d’organisations basé au Comté de Galway et dans la ville de Galway, qui travaillent ensemble afin d’encourager, de soutenir et de faciliter la production cinématographique à Galway.
Le partenariat a pour but :
  • de fournir un support de production à travers l’approvisionnement en information et contacts à la fois aux productions du Film et de la Télévision indigènes et arrivantes à Galway
  • d’avoir une personne clé dans chaque organisation qui puisse aider à « fast-track » les requêtes des compagnies de production du Film et de la Télévision et aider les productions à surmonter n’importe quel challenge logistique qu’elles pourraient rencontrer
  • de promouvoir activement Galway comme un lieu plein de ressources et d’organiser des évènements et des promotions afin de vendre l’Ouest au national et à l’international
  • de promouvoir la conscience dans la région des bénéfices de la production du Film et de la Télévision sur l’économie au sens large et sur le tourisme culturel
  • de s’assurer que Galway demeure une région « film friendly » et travaille à développer cette réputation.

Partenaires du projet

Ce projet est co-financé par le Fonds Européen de Développement Régional et rendu possible grâce au Programme INTERREG IVC.